Comment déboucher une bouteille sans casser le bouchon ?

Déboucher une bouteille de vin. En théorie, la tâche devrait être simple, mais en réalité, elle peut être l’un des plus grands maux de tête d’un amateur de vin. Si vous vous considérez comme un casseur de bouchons de classe mondiale, l’aide est à portée de main. Avec quelques outils et astuces simples, les bouchons cassés appartiendront bientôt au passé.

Tout d’abord, il faut utiliser le bon matériel. L’outil essentiel dans ce cas est le tire-bouchon, et bien qu’il semble y avoir un nouveau gadget inventé quotidiennement pour faciliter l’ouverture du vin, dans ce cas, plus simple est en fait mieux. Utilisez un tire-bouchon de serveur basique et sans fioritures, idéalement avec un système de levier à deux crans(ce qui est une façon fantaisiste de dire qu’il y a deux rebords pour s’appuyer sur le rebord de la bouteille afin d’exercer un effet de levier lorsqu’on tire sur le bouchon). Le tire-bouchon est toujours un pari sûr et ne coûte généralement que 20 euros environ. Et pour ceux qui restent convaincus que le tire-bouchon charles de gaulle est plus facile à utiliser qu’un sommelier, pensez à la lutte à laquelle ils sont confrontés lorsque la mèche du tire-bouchon de gaulle n’est pas assez longue et qu’il n’y a pas assez de levier pour retirer le bouchon. Faites-nous confiance : une fois que vous aurez maîtrisé la technique du tire-bouchon sommelier, vous souhaiterez avoir jeté ce tire-bouchon du général de gaulle plus tôt !

Maintenant, il est temps de maîtriser la technique, étape par étape. La clé est de s’assurer que la mèche est à la fois centrée et assez profonde dans le bouchon. Après avoir retiré le papier d’aluminium de la bouteille, ouvrez la clé de vin de façon à ce que le ver soit perpendiculaire au corps de la clé. Tenez le corps de la clé à vin dans votre main de manière à ce que le ver se trouve entre votre pointeur et votre majeur et que la partie charnière se trouve entre votre pouce et votre pointeur. Pour centrer le ver, tenez la clé de manière à ce que le ver soit perpendiculaire à la bouteille, et placez le premier échelon juste au-dessus du rebord de la bouteille de manière à ce qu’il repose sur le bouchon. Ensuite, soulevez le tire-bouchon tout droit, prêt à être vissé dans le bouchon – cette astuce permettra de s’assurer que le ver est centré à chaque fois. Vissez le tire-bouchon dans le bouchon suffisamment loin pour que toute la partie en forme d’hélice du ver soit enfouie dans le bouchon. Ensuite, posez le premier rebord sur le rebord de la bouteille et, tout en maintenant fermement ce rebord sur le rebord, tirez le corps de la clé à vin vers le haut. Lorsque le bouchon est à peu près à moitié sorti, posez le deuxième rebord sur le rebord de la bouteille et tirez le corps de la clé à vin vers le haut. Cela devrait permettre de retirer le bouchon sans problème.

Afin de s’assurer que la vis est vissée assez profondément dans le bouchon, veillez à continuer à tourner jusqu’à ce que toute la partie en forme d’hélice du ver soit enterrée. Si le dernier barreau est encore visible, faites tourner la clé d’un tour supplémentaire.
Si vous utilisez les bons outils avec la bonne méthode et que les bouchons se cassent encore à gauche et à droite, il est temps de faire un petit dépannage. Commencez par vérifier la clé de vin. Avec le temps, les clés à vin s’usent, donc si le ver a commencé à se plier, il est temps de le remplacer – les clés à vin pliées tireront le bouchon d’un côté et le casseront en deux. Ensuite, vérifiez le bouchon. Certains bouchons, en particulier ceux de Barolo et Barbaresco, sont plus longs qu’un bouchon standard, de sorte que la clé à vin peut ne pas être en mesure de retirer complètement le bouchon. Plutôt que d’utiliser la force brute, qui peut déchirer le bouchon en deux, donnez un autre tour à la clé à vin ; cela peut suffire pour obtenir le dernier coup de levier nécessaire pour retirer le bouchon.

Différents types d’ouvre-bouteilles Et enfin, vérifiez l’âge de la bouteille. À moins qu’elles n’aient été rebouchées, les bouteilles plus anciennes ont des bouchons plus vieux, qui peuvent être délicats et friables et qui s’effritent souvent sous la pression d’un tire-bouchon standard. Les bouteilles spéciales de ce type nécessitent un outil spécial, et si l’ouvre-bouteille « bilame » est la norme à cet effet, un nouvel et merveilleux outil appelé Durand va encore plus loin. Un outil combiné avec des dents pour s’adapter autour du bouchon et une mèche pour le stabiliser, le Durand est votre nouveau meilleur ami pour ouvrir les vins plus anciens.

Pour quelqu’un qui pourrait ouvrir plus de 200 bouteilles par semaine, il est inévitable qu’un bouchon ou deux se cassent. Ne vous inquiétez pas, il y a une solution pour cela aussi. Si le reste du bouchon cassé se trouve encore dans le goulot, il est souvent possible d’enlever ce morceau de la même manière que l’on débouche généralement une bouteille. Essayez simplement de visser doucement la clé à vin dans ce qui reste du bouchon, en faisant attention à ne pas pousser le bouchon dans la bouteille avec trop de pression. Si vous réussissez à faire tourner le bouchon, vous êtes en affaires – il suffit de faire levier pour sortir le bouchon cassé de la bouteille et d’essuyer le goulot.

Maintenant, disons que le bouchon cassé est effectivement tombé dans le vin lui-même. Cela aussi, c’est bon. Il est temps de faire preuve de patience et d’utiliser un autre outil pratique : un tire-bouchon pour le vin, qui ressemble à un de ces jeux de griffes avec des animaux en peluche à la salle d’arcade. Le Wine Enthusiast en fait un bon, peu coûteux. Insérez les longues dents dans la bouteille et attendez que le bouchon flotte au centre des dents. Sortez délicatement l’outil de la bouteille, en tenant les dents aussi serrées que possible avec l’autre main. Cela devrait permettre de retirer le bouchon, même si cela peut prendre quelques essais.

Dans le pire des cas (ou si vous buvez la bouteille vous-même et ne vous souciez pas de la présentation), il suffit de verser la bouteille à travers un tamis ou une étamine dans une carafe pour récupérer les morceaux de bouchon. Le goût sera le même, mais vous devrez veiller à bien finir le vin ce jour-là, car il est déjà sorti de la bouteille. Un autre conseil si vous essayez de garder les choses bien en main et de présenter le bouchon avec la bouteille : si vous avez les deux moitiés du bouchon cassé, plantez un cure-dent coupé en deux dans une moitié du bouchon pour le relier à l’autre moitié. C’est comme si c’était neuf.

C’est officiel : vous n’êtes plus un casseur de bouchons de classe mondiale et vous êtes prêt à résoudre les problèmes lorsque le bouchon se casse de temps en temps. Ne laissez rien s’interposer entre vous et votre bouteille !

Laisser un commentaire